Maurice de Vlaminck
News

Maurice de Vlaminck

Mar 14, 2024

Maurice de Vlaminck


Peintre , graphiste et écrivain français 


Né : 4 avril 1876 - Paris, France

Mort : 11 octobre 1958 - Rueil-la-Gadelière



Enfance


Maurice de Vlaminck est né le 4 avril 1876 à Paris. Il grandit dans une famille ouvrière de musiciens. Son père Edmond Julien enseigne le violon et sa mère Joséphine Caroline Grillet le piano. À l'âge de trois ans, sa famille déménage au Vésinet, une ville située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Paris, pour vivre avec sa grand-mère.


Formation initiale


À l'origine, Vlaminck ne se destinait pas à une carrière d'artiste professionnel. Il a déclaré : "L'idée de devenir peintre ne m'a jamais effleuré. J'aurais ri aux éclats si quelqu'un m'avait suggéré de choisir la peinture comme carrière. Être peintre n'est pas un métier, pas plus qu'être artiste, amoureux, coureur, rêveur ou boxeur. C'est un don de la nature, un don...". Bien qu'il n'ait pas cherché à devenir artiste, il a suivi des cours de peinture auprès d'un artiste académique entre 1888 et 1891. En outre, il a étudié avec un peintre local nommé Henri Rigalon en 1893. Il a exercé plusieurs métiers pour subvenir aux besoins de sa famille avant de décider de consacrer sa vie à la peinture.

Vlaminck avait la réputation d'être une grande gueule, un fauteur de troubles et un coureur de jupons. On sait par exemple qu'il fréquentait les maisons closes de Paris. Malgré sa réputation scandaleuse, il épouse Suzanne Berly en 1894. Ils fondent une famille moins d'un an plus tard et ont trois filles ensemble.

Vlaminck était grand et puissant et complétait parfois ses revenus en pratiquant la boxe amateur. Ses prouesses athlétiques l'ont aidé à réussir en tant que coureur professionnel en 1893, lorsque le cyclisme est devenu populaire. Il confie à ce sujet : "Les regards admiratifs des jeunes filles et des femmes, les bravos et les acclamations des spectateurs excités... jamais, nulle part, je n'ai éprouvé une satisfaction aussi totale et complète qu'à l'époque où je n'étais que le vainqueur d'une simple course cycliste. À l'époque, les femmes nous admiraient de la même manière qu'elles admirent aujourd'hui un aviateur".

En 1896, Vlaminck contracte la fièvre typhoïde, ce qui met un terme à sa carrière de cycliste. Après sa guérison, il est appelé au service militaire et fait partie de la fanfare du régiment. Il n'a guère le temps de peindre pendant son service militaire et sa première œuvre connue est une décoration pour la fête du régiment en 1899. Pendant son service, Vlaminck rédige de nombreux articles pour des revues radicales telles que Fin de siècle et L'anarchie.

Au bar - 1900

Au bar - 1900 

Vlaminck termine son service militaire en 1900. La même année, il rencontre André Derain dans un train, après qu'ils aient tous deux été impliqués dans un accident de train mineur. Les deux hommes deviennent immédiatement des amis proches et des collaborateurs, bien que les parents de Derain n'apprécient pas que leur fils passe du temps avec un "anarchiste bohème". Vlaminck est banni de la maison de Derain, et Derain suspendrait ses peintures à sa fenêtre pour que Vlaminck puisse les voir et les critiquer. Ils finissent par louer ensemble un atelier à Chatou, qu'ils conservent pendant quelques années. Entre 1902 et 1903, Vlaminck écrit des romans pornographiques que Derain illustre. Il commence à peindre le jour et à donner des leçons de violon le soir, et à se produire avec des groupes musicaux la nuit pour gagner un peu d'argent.

Vlaminck décrivit un jour comment Derain et lui peignaient ensemble : (l'histoire est peut-être apocryphe ou du moins exagérée) "Chacun de nous installa son chevalet, Derain face à Chatou, avec le pont et le clocher devant lui, moi d'un côté, attiré par les peupliers. Naturellement, j'ai terminé le premier. Je me suis approché de Derain en tenant ma toile contre mes jambes pour qu'il ne la voie pas. J'ai regardé son tableau. Solide, habile, puissant, déjà un Derain. Et le tien ? a-t-il dit. J'ai fait tourner ma toile. Derain l'a regardée en silence pendant une minute, a hoché la tête et a déclaré : "Très bien". Ce fut le point de départ de tout le fauvisme".


Période de maturité


Alors que Derain et Vlaminck peignent déjà dans le style fauve, c'est Matisse qui les incite à exposer avec lui en 1905 au Salon des Indépendants. Vlaminck rencontre Matisse pour la première fois en 1901 lors de la rétrospective van Gogh aux Galeries Bernheim Jeune à Paris. Il ne le reverra plus jusqu'à ce que Derain, de retour de son service militaire, invite Matisse dans leur atelier de Chatou en 1905. Matisse est surpris par l'utilisation débridée des couleurs pures et vives de Vlaminck. Selon Vlaminck, Matisse revint le lendemain en disant : "Je n'ai pas pu fermer les yeux hier soir ! Je veux le revoir encore une fois !". Matisse se souvient que le meilleur moment de la visite de l'atelier de Chatou était "le réconfort de savoir que deux hommes beaucoup plus jeunes avaient atteint indépendamment le même point que [lui]".

Maisons à Chatou - 1905-06

 Maisons à Chatou - 1905-06

Au Salon des Indépendants, Vlaminck ne réussit à vendre qu'un seul tableau et utilise l'argent pour payer la naissance de sa troisième fille. Il expose au Salon d'Automne de 1905, où ses œuvres sont regroupées avec celles de ses amis dans un espace baptisé "Cage aux Fauves" par Louis Vauxcelles, critique d'art, qui a involontairement inventé le nom du mouvement. Vauxcelles déclare que Vlaminck et Derain utilisent leurs couleurs comme des "charges de dynamite" et les qualifie d'"Incohérents". Matisse présente Vlaminck à Ambroise Vollard, l'un des plus importants marchands d'art du début du XXe siècle. Après avoir vu son travail, Vollard achète le contenu de son atelier et lui offre une exposition personnelle l'année suivante.

Sous le pont de Bezons (Sous le pont de Chatou) - 1906

 Sous le pont de Bezons (Sous le pont de Chatou) - 1906

Le soutien de Vollard permet à Vlaminck d'abandonner l'enseignement et de poursuivre une carrière d'artiste professionnel à plein temps. Suzanne et lui se séparent après la naissance de leur troisième fille et il épouse l'une de ses élèves, Berthe Combe, une créatrice de mode. Il la décrivait comme étant plus qu'une épouse, mais "une amie qui comprend ce que j'ai dans la tête avant que je ne l'exprime". Ils ont eu deux filles ensemble.

La danseuse du Rat Mort - 1906

La danseuse du Rat Mort - 1906 

En 1908, le style de Vlaminck change radicalement ; sa palette devient plus sombre et presque monochrome et l'influence de Cézanne est évidente. Il commence brièvement à expérimenter le cubisme, bien qu'il nie s'être intéressé à ce style. Il a raconté qu'il avait été "soudainement confronté à un tableau cubiste à la galerie de Paul Guillaume en 1914" et qu'à ce moment-là, il "n'était plus sur [son] propre terrain". C'est comme si, déclare Vlaminck, "j'étais au bord d'un abîme". Son amertume à l'égard du cubisme est née de la conviction que ce style avait usurpé le rôle du fauvisme dans le développement du modernisme. Il blâme Picasso, qu'il "considère comme un filou et un imposteur". Malgré ces attaques virulentes, il affirme dans son livre Tournant dangereux (1929) avoir été directement impliqué dans la naissance du mouvement lors d'une "discussion artistique animée" dans un petit bistrot. Si l'on peut lui attribuer la découverte des sculptures africaines inspirantes à Argenteuil en 1902 et la vente d'un masque à Derain, son implication directe dans le mouvement a été de courte durée.

L'opium - 1910

L'opium - 1910 

 Au début de la Première Guerre mondiale, Vlaminck est mobilisé mais évite le combat en participant à l'effort de guerre près de Paris. À la fin de la guerre, il présente sa deuxième exposition personnelle en 1919. Un homme d'affaires suédois achète pour dix mille francs de ses peintures, ce qui lui permet de se retirer en Eure-et-Loire, au sud-ouest de Paris. Là, il commence à s'isoler de ses contemporains.


Les dernières années et la mort


L'œuvre tardive de Vlaminck est souvent critiquée pour son caractère répétitif et son manque d'innovation. Il commence à s'éloigner du style vibrant de ses premières peintures fauves, produisant des scènes rurales monochromes. Malgré les critiques, Vlaminck a connu un grand succès pendant l'entre-deux-guerres. Plusieurs livres ont été publiés sur lui et, en 1933, il a fait l'objet d'une rétrospective au Palais des Beaux-Arts de Paris. En 1937, ses œuvres ont été incluses dans l'Exposition des Artistes Indépendants qui s'est tenue au Petit Palais dans le cadre de l'Exposition Universelle de Paris.

Le succès de Vlaminck attire l'attention des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et il est invité à rejoindre un groupe d'artistes français en tournée pour le Troisième Reich. Au cours de son voyage dans l'Allemagne nazie, il publie Portraits avant décès, un livre dont il est l'auteur et dans lequel il critique l'art moderne. Il le considère comme "un art fait de théories", affirmant que, dans l'art moderne, "la peinture métaphysique et l'abstraction remplacent la sensibilité" et que l'art "manque de santé morale". Si nombre des accusations qu'il porte à l'encontre de mouvements artistiques modernes tels que le cubisme et d'artistes comme Picasso ont été écrites dès 1937, la publication du livre à une époque où de nombreux artistes étaient directement menacés par les nazis lui a valu le qualificatif de traître.

En juin 1942, Vlaminck publie dans le quotidien Comœdia un article condamnant le cubisme et Picasso dans lequel il décrit ce dernier comme "ce Catalan au visage de moine et aux yeux d'inquisiteur qui ne parle jamais d'art sans qu'un sourire intime ne se dessine sur ses lèvres". Le péché impardonnable de Picasso ?" demande Vlaminck à ses lecteurs avant de répondre en leur nom : "Le cubisme". Il est difficile de tuer ce qui n'existe pas. Mais c'est vrai, ce sont les morts qu'il faut tuer... Pablo Picasso est coupable d'avoir précipité la peinture française dans la plus fatale des impasses, dans une indescriptible confusion. De 1900 à 1930, il l'a conduite au négativisme, à l'impuissance, à la mort. Le cubisme est aussi éloigné de la peinture que la pédérastie l'est de l'amour". Vlaminck a été arrêté et interrogé après la libération de la France en raison de son implication présumée dans la campagne de propagande allemande. Il n'a pas été poursuivi pour ses actes, mais sa réputation a été ternie.

Marine - 1948-50

 Marine - 1948-50

Malgré sa mauvaise réputation, Vlaminck participe à l'exposition fauviste de 1947 et à la Biennale de Venise en 1956. En outre, il est élu membre de l'Académie royale de Belgique en 1955 et fait l'objet d'une grande rétrospective à la Galerie Charpentier en 1962. Vlaminck peint et écrit activement jusqu'à sa mort en 1958.


L'héritage de Maurice de Vlaminck


Vlaminck a reçu une grande reconnaissance de son vivant. Si l'on se souvient souvent de lui comme d'un artiste, il fut également un écrivain à succès, publiant de nombreux romans, poèmes, scénarios et articles. Vlaminck peut être considéré, selon ses propres termes, comme la "bête la plus sauvage", déterminée à "brûler l'École des Beaux-Arts" avec ses "cobalts et ses vermillons". Son opposition à la tradition et sa détermination à expérimenter de nouvelles formes d'art ont fait de lui un chef de file de l'innovation.

Bien que la fin de la carrière de Vlaminck ait été beaucoup moins innovante, son utilisation de la couleur et ses coups de pinceau puissants pendant l'apogée de ses années fauves ont eu un effet durable sur l'art moderne, inspirant des mouvements expressionnistes spécifiques tels que Die Brucke, Blaue Reiter et le néo-fauvisme. Guillaume Apollinaire, poète et critique d'art français, a qualifié Vlaminck de "l'un des peintres les plus talentueux de sa génération". Sa technique simple et intensive, écrit Apollinaire, donne aux lignes toute leur liberté, aux volumes tout leur relief, et aux couleurs toute leur clarté, toute leur beauté."
Articles Liés
Primitivisme

Primitivisme

Plus
Cubisme synthétique

Cubisme synthétique

Plus
Cubisme analytique

Cubisme analytique

Plus

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.